BREAKING NEWSTd confinement (3ème 2020) par Jean-Pierre Fantone | Louis figuier en ligne par florentworkup | Identification appareil de ty... par Sylvain Halgand | ¯\_(ツ)_/¯ nouveau jeu... par Sylvain Halgand | Commencer très jeune.... par BRERIC | Bonjour à toutes et tous par Sylvain Halgand | Le nu stéréoscopique : les ... par BRERIC | Paris relief, ouvrage de 1945. par BRERIC |
Vivitar V50
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand. Dernière modification le 2017-03-11 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en Chine de 1994 à 0.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 1244

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Vivitar 

Vivitar limita longtemps son activité à la fabrication des objectifs et des flashs, avant de se lancer, en 1989, dans celle des reflex et compacts. Après la série des V2000, V3000 et V4000, en 1994, c'est le tour du V50. Le marché visé est celui de la clientèle des amateurs ne souhaitant pas débloquer un gros budget pour s'équiper. Ainsi le V50, avec son objectif standard, valait environ 1200 francs . Il s'agit tout de même d'un automatique avec priorité au diaphragme . Qui dit mieux (moins cher) ?

Comment était-ce possible ?

A bien regarder cet appareil, on y reconnait un Minolta X-300. Le fabricant chinois Seagull a racheté au fabricant japonais les chaines de production du X-300 et à revendu à l'américain Vivitar une partie de sa production. CQFD ! Après quelques retouches et un allégement, on obtient un reflex bon marché complètement compatible avec la série d'objectifs Minolta.

A lire cela, il y en a certains qui vont regretter de ne pas avoir acheter cet appareil en second boîtier au côté d'un Minolta...
 

Vivitar V50





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced