Historique de Mundus favori envoyer
Evolution des marquages en fonction des modèles
Ateliers Mundus Étiquette sur un projecteur "Conférence"
Ateliers Mundus Décalcomanie sur un projecteur "Scout".
Mundus 16 Plaque sur le Mundus 16
Mundus Color Bouton d’avance film du Mundus Color
Mundus Color En façade du Mundus Color. (c. 1957)
Minolta
Sur les boîtiers en aluminium injecté. (Années  1960-1965)
Minolta Sur les boîtiers en aluminium injecté. (Années  post-1965)
Sciences et Vie avril 1948
La maison a été créée vers 1947 par Auguste Pellerey, mort en 1974 après avoir construit environ 10 000 appareils.



Sciences et vie mai 1949
Les premières publicités concerne un petit appareil de grande précision, la Camerette dont aucun exemplaire ne semble connu et qui a été présentée au salon de 1948. Il est annoncé avec un obturateur à guillotine au 1/100 ème et l'avance du film couplé au déclenchement.




Le modèle effectivement diffusé en avril 1950 parait plus simple, mais toujours de grande qualité aux dires de Bernard Vial qui en avait déniché un exemplaire.

Ce petit appareil avait un obturateur à guillotine au 1/200 ème et acceptait les objectifs cinéma 16 en monture standard. Il utilisait un chargeur de 50 vues sur film 16 mm.


Sciences et vie avril 1950
La version définitive sort en avril 1950.




Mundus fournissait aussi une petite visionneuse "Ciné at home" en plastique passant le film 16 mm manifestement inspirée du Pathéorama. Cette visionneuse pouvait se monter sur une petite lanterne spéciale en bois laqué rouge et tôle noire, le tout formant un petit projecteur, le Scout.

Une liste fait état de 98 films d’une cinquantaine d’images chacun, "illustrant des histoires saines, amusantes ou éducatives."

Mundus Scout
Visionneuse "Ciné at Home" et son projecteur "Scout". Socle en bois laqué rouge, lanterne en tôle peinture noire vermiculée. Il s’agit là des premières productions des Ateliers Mundus. La visionneuse existe avec les boutons rouges ou noirs.

Mundus Scout
Sciences et vie 1948
Sciences et vie 11/1948


Sciences et vie 1950 La version suivante utilise directement les bobines de 7,5 m. pour caméra 8 mm. Le viseur est rapporté sur le dessus du boîtier. L'obturateur Orec va jusqu'au 1/400 ème. L' objectif à mise au point fixe s'appelle Mundor et il a 25 mm de focale.

Très vite, le boîtier est agrandi et le viseur est maintenant incorporé. En 1953, la gamme comprend cinq modèles tous sur le même boîtier. (La brochure parle de Mundus Color, mais les gravures sont encore celles de Mundus 16... Il n'y a aucune évolution technique réelle.)



  • Deux modèles (R3 et R4) avec mise au point hélicoïdale jusqu’à 20 cm. et objectif Mundor fixe traité de 3 ou 4 lentilles, de 25 mm de focale. Ce modèle visait le marché du microfilm. Les optiques sont très probablement des Roussel.
  • Deux modèles pour amateurs (F3 et F4) sans mise au point avec les mêmes objectifs.
  • Un modèle à objectif cinéma interchangeable. Mais la monture n’est pas standard. Les Ateliers Mundus refaisaient le filetage arrière pour qu’ils puissent s’adapter sur le filetage des obturateurs Orec, puis Atos.

En 1960, apparition d’un boîtier en aluminium injecté (probablement Thécla, qui avait son siège dans la même rue...)

 En 1965 probablement, le Mundus Color 65 remplace le Mundus Color 60. La seule différence étant que la plaque d’aide à la détermination du diaphragme n’est plus en couleur, mais en noir et blanc.


 

Mundus Scout

Projecteur de salon "Conférence" en tôle, peinture  beige vermiculée. Configuration pour projeter les images des appareils Mundus.

Mundus Scout

Peut projeter les images verticales ou horizontales.

Mundus Conférence
Projecteur "Conférence" équipé pour la projection des diapos sous cache 5x5. Lampe de 500 watts.





Nouveaux objets Mundus sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Mundus sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Mundus sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Mundus sur EBAY ETATS-UNIS USA