BREAKING NEWSNouvelle page [suter] détect... par Sylvain Halgand | Photo pour remplacer une page... par Sylvain Halgand | Logiciel de classement par Jacques Bratieres | [caillon] klapp 9x12 par Daniel C | Recherche de photos par Sylvain Halgand | Canon ex auto ql par Sylvain Halgand | Présentation benjamin_f par Benjamin_F | Présentation par Jacques Bratieres |
Yamamoto Camera Co. Kinka Hand Camera
English version English version
Photo(s) de RL et texte de RL. Propriété de Renaud Laemmli. Dernière modification le 2017-11-30 par Michel Rochevalier.

Fabriqué ou assemblé en Japon de (Circa) 1932 à (Postérieur à) 1932.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 7100

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Yamamoto Camera Co. 

Cette petite chambre métallique, de format Daimeishi (6,5 x 9 cm) fait partie de la petite famille des appareils à mise au point par vis d'Archimède, un procédé qui semble avoir été peu utilisé en dehors du Japon. En font partie, par exemple, les chambres Ohca de Konica, Sirius / Lomax de Minolta, First Hand et Kokka de Kuribayashi (Petri), les Weha Light B ou Need de constructeurs inconnus, ou dans un format plus petit la Nifcarette A de Minolta. Moins de deux poignées...

Le modèle est simple, sans mouvement de la platine avant, mais l'équipement optique / obturateur est plutôt performant : le Compur est à l'époque parmi ce qui se fait de mieux, et une ouverture à 4,5 est est alors considérée comme lumineuse.
Un des avantages de la vis sans fin, outre sa précision de réglage, est sa stabilité naturelle : l'élasticité du soufflet ne peut pas entraîner le dispositif de réglage, et ne nécessite donc pas de système de blocage du chariot.

A l'ouverture de l'abattant par l'éternel bouton sous la cuirette, au dessous de la poignée, des ressorts poussent la façade vers l'avant. Les ciseaux en arc-de-cercle, assez caractéristiques de la production Yamamoto, viennent se bloquer dans de minuscules mortaises de chaque côté. On peut alors, avec des petits doigts, saisir le bloc optique par les deux plots pour développer le soufflet jusqu'à l'enclenchement d'une butée. La mise au point est calée sur l'infini. La vis d'Archimède permet alors une course du chariot de 4 cm vers l'avant, pour une mise au point rapprochée.

Le nom du modèle est inscrit en relief sur une plaquette en laiton noirci, sertie au centre de l'abattant côté intérieur . Il n'est nulle part fait mention de Yamamoto, mais de nombreuses publicités d'époque sont sans équivoque.

Pour finir, cette chambre atypique ne déroge pas à la règle : deux écrous de pied sont présents au centre du dessous et au centre du côté droit !

Lors de sa découverte elle était rangée dans un étui large, marqué Tokyo, doublé de velours rouge, contenant par ailleurs 3 châssis, un adaptateur pour pack-film et quelques filtres.

Yamamoto Camera Co. Kinka Hand Camera



Yamamoto Camera Co. Kinka Hand Camera



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced